MARS 2011 : le revival New Wave

 

J'ai trouvé sur internet un article parlant de revival New Wave pour 2011. Bof et rebof, surtout si l'on considère une comparaison entre les groupes de l'époque et des groupes contemporains.

 

http://musique.fluctuat.net/diaporamas/les-heritiers-de-la-new-wave/Anna-Calvi-la-nouvelle-The-Siouxsie-and-The-Banshees.html

 

Ne me considérant pas loin de là comme le gardien du temple, je dois avouer quand même que les groupes actuels manquent souvent de saveur. On peut avancer le fait qu'il devient difficile de se montrer novateur. Soit.

Mais le problème est certainement aussi ailleurs...

Voici ci aprés mes quelques remarques sur ces liens qui unissent passé et présent, en esperant vaguement un avenir plus radieux...

 

JOY DIVISION - INTERPOL

 

J'avoue qu'actuellement c'est sans doute Interpol qui s'est réclamé de Joy Division, mimant la noirceur, la puissance rythmique et la voix. Toutefois, on remarquera que ce groupe s'en éloigne de plus en plus, posant de ce fait plusieurs questions : qu'aurait fait Joy Division si Ian n'était pas mort ? Que dois faire Interpol désormais pour aller de l'avant et sortir de cette ombre un peu pesante ?

Je n'ai pas de réponses bien évidemment.  

 

NEW ORDER - TWIN SHADOW

 

Avant de me lancer dans le commentaires de ces comparaisons, certains des groupes contemporains cités m'étaient inconnus. C'est le cas de Twin Shadow, que j'ai découvert pour écrire ces lignes. Ces deux groupes ont largement des liens musicaux entre la collusion electro/rock et les lignes de basse. J'ai beau écouter Twin Shadow depuis quelques jours et mis à part quelques fulgurances, je comprends pourquoi ils m'étaient inconnus. Ils ne soulèvent qu'une indifférence polie chez moi. New Order a révolutionné la musique avec son parcours aventureux, Twin Shadow est trés loin d'offrir la même chose.

 

U2 - BRITISH SEA POWER

 

Le rapprochement était risqué, au vis de la pléthore de groupes ayant singés le célébre groupe irlandais. Choisir British Sea Power est un choix étrange, si l'on met de coté l'utilisation similaire des guitares power rock, car ce groupe ne joue pas visiblement dans la même catégorie . Ce que je pouvais ressentir chez U2 est rééllement absent chez British Sea Power.

 

ECHO AND THE BUNNYMEN - CROCODILES

 

L'impact d'Echo And The Bunnymen est sensible depuis quelques années au niveau de l'architecture des chansons et de cette voix toujours bien placée.

Je m'interesse depuis peu à Crocodiles, qui me semble s'inspirer de leurs ainés autant musicalement que dans la démarche artistique avec une certaine intelligence, mais aussi en intégrant d'autres influences de qualité comme les Jesus And Mary Chain. Crocodiles est sans doute un groupe à suivre.

 

A CERTAIN RATIO - THE PHANTOM BAND

 

Je n'ai jamais trop accroché à A Certain Ratio même si j'ai compris que leur aventurisme musical était à remarquer à l'époque. The Phantom Band me surprend positivement, étant non restrictif sur leur musique qui ratisse large. De là à les comparer avec les expériences de A Certain Ratio, je ne me serais pas risqué sans filets...

 

GARY NUMAN - DIAMONDS RINGS 

 

Je n'étais pas fan du premier, donc je ne parlerais pas du second.

 

BLONDIE - YOUNG GALAXY 

 

De larges points communs unissent ces deux groupes, mais le fait que le chant n'est pas exclusivement féminin chez Young Galaxy. D'autant que ces canadiens sont aussi quand même moins dansants et que leurs mélodies sont moins évidentes que chez Debbie Harry dont le talent (et son sex appeal) est unique.

Je ne prendrais pas le parti de faire un choix sur cette comparaison.

 

THE SPECIALS - THE FUNERAL PARTY (à venir)

 

Je préférais Madness aux Specials..Quant à la compaison, je trouve que The Funeral Party a un éventail musical plus large, dans lequel on retrouve par ailleurs leurs ascendances américaines plus brutales, alors que The Specials regardait plutôt vers la Jamaique essentiellement.

 

THE CURE - THE EDITORS

 

Cette compaison est vraiment étrange pour quelqu'un comme moi qui considère que la carrière de The Cure s'est arrétée au niveau des albums en 1989 avec Desintegration. Je n'ai jamais considéré The Editors comme étant leurs successeurs, surtout au niveau du son et de la démarche, même si leurs premiers efforts discographiques étaient interessants (comme pour Interpol d'ailleurs).

The Cure a présenté tellement de richesse musicale, surtout pendant les dix premières années, que je sens The Editors hors course, surtout que ceux ci s'engluent dans une direction musicale incertaine. Et si c'était ce manque d'inspiration des deux groupes leur point commun ?

 

BRIAN FERRY - DESTROYER

 

Je n'ai jamais considéré que Brian Ferry était New Wave, un dandy de classe oui, sachant caresser dans le bon sens du poil sans doute...Destroyer a un champ de vision musical nettement plus large, mais qui ne restera pas dans les mémoires...

 

LUSH - ASOBI SEKSU

 

Lush était un des fers de lance de la noisy pop et non de la New Wave, mais qu'importe.

Ce groupe a été sous estimé, ce qu'a compris ce groupe japonais qui s'en tire honnetement à l'écoute de leurs morceaux. Le plagiat d'un groupe sous estimé est sans doute plus facile à vivre !

 

PET SHOP BOYS - HURTS

 

Jamais je n'aurais cru défendre les Pet Shop Boys et leur pop vaguement New Wave à leurs débuts..Mais à l'écoute de Hurts, je me dis que les ainés ont largement de l'avance encore, et sans doute de manière définitive !

 

DEPECHE MODE - WHITE LIES

 

Sur ce coup, j'ai un double problème. Depeche Mode a largement inspiré une scène synth pop à large spectre et ce sur l'ensemble du globe. Du coup, tout ce qui est un peu synthétique appelle une comparaison avec eux, directement ou indirectement. J'avais bien aimé le début de White Lies qui s'en inspirait un peu. Je trouvais que les dignes successeurs de Depeche Mode était plutôt She Wants Revenge, mais ceux ci se font discrets depuis quelques années. Pour White Lies, le problème est la dernière livraison discographique qui s'enfonce dans une direction incompréhensible et loin de Depeche Mode..

 

SISTERS OF MERCY - COLD CAVE

 

L'incongruité de ce lien m'a fait sursauter. Les Sisters ont lancé un certain rock gothique dans lequel je ne retrouve pas les Cold Cave, largement plus synthétiques et biberonnés plus à Depeche Mode et Joy Division.

Cold Cave est l'un des groupes les plus prometteurs de ces dernieres années s'il saura évoluer dans un chapitre plus accessible, alors que les Sisters semblent désesperement figés depuis le début des années 90. Pour une fois, il me semble que le groupe le plus récent ira plus loin...

 

SIMPLE MINDS - COLD WAR KIDS

 

Il est bizarre pour un groupe actuel de tenter de ressembler aux Simple Minds. Il est vrai que l'on a tendance à enfoncer les Simple Minds au regard de leur période dite "héroîque" et ce à tort bien sûr. Si les Cold War Kids s'en inspirent, cela me laisse bien froid, car ils devraient plutôt se pencher sur les débuts de Jim Kerr et sa bande. C'est nettement plus instructif.

 

SIOUXSIE AND THE BANSHEES - ANNA CALVI

 

La ressemblance au niveau de la voix est saisissante. Mais autant on peut louer l'effort de cette artiste récente, autant on peut lui rapeller le parcours riche et fantastique de la dame Siouxsie avec les Banshees, mais aussi avec The Creatures ou en solo. Ce qui est amusant dans la comparaison est l'éventualité d'une concurrence entre les deux femmes..

 

Que penser de tout ceci ?

Je crois sincèrement que les artistes récents qui commencent à avoir une discographie plus longue qu'un album s'essoufflent assez vite, surtout s'ils ont une source d'inspiration unique.

Interpol, The Editors, White Lies disparaissent peu à peu du paysage musical interessant.

Je miserais bien quelques pièces sur Cold Cave, The Phantom Band, Crocodiles et Anna Calvi...

On remarquera aussi le déplacement du centre gravité géographique de cette New New Wave.

Que nos icones des années 80 se rassurent, ils ne sont pas prêt d'être égalées. Ce n'est pas rassurant ce que je dis...Sourires.